Histoire de maisons

Est-ce que tu aimes les histoires de maison ?

Les enfants sont friands de contes de fées, d’histoires fantastiques avec des personnages imaginaires. Et bien l’histoire que je vais te raconter va raviver ton âme d’enfants. Par contre, tout est vrai dans celle-ci….

Quand les propriétaires me parlent de leur rencontre avec cette maison, on s’imagine tout de suite dans un roman de Maupassant.

C’est au détour d’une impasse que se présente la propriété cachée derrière une grille en fer forgé. Cette demeure ancienne a l’air comme abandonnée dans son époque.

Et pourtant, les yeux de C & L sont émerveillés par chaque recoin de son jardin, chaque pierre marquée par le temps. Une vieille grange adossée à l’ancienne maison du curé, un peu délabrée mais debout, un vieux théâtre construit par les gens. Et enfin, cette majestueuse Maison de Maître qui a connu des jours heureux et des drames aussi…

Elle date de 1842…. Propriété du Diocèse de Nantes, elle y a accueilli des hommes d’église bien sûr, pour servir à la fois de lieu de culte et d’enseignement scolaire. Mais c’est en 1944 avec l’occupation de la poche de Saint Nazaire que les Allemands en font un camp de base. Son beau Magnolia en a gardé les stigmates, une trace d’obus en son cœur. Résistant, il trône fièrement sur l’arrière plein sud du jardin et s’orne tous les ans de divines fleurs aux senteurs exquises.

Alors quand en 1994, C & L en tombe amoureux, c’est pour y accueillir leur famille bien sûr, constituée à l’époque du couple et de ses 2 petites filles. Leur projet est d’en faire un lieu de famille d’accueil. Le Diocèse est charmé par l’idée et leur vend une bouchée de pain à l’époque.

Ils vont y faire de gros travaux, extension, aménagements fonctionnels tout en conservant le style. Les gardes-corps trouvés sur le bon coin et appartenant à un petit hôtel particuliers angevin en sont la preuve. Tout est pensé dans le respect de la vie à la campagne.

C se passionne pour les travaux d’extérieurs et sème toutes sortes de fleurs, fruits, légumes, comme un avant-goût de permaculture où la végétation se mélange aux animaux de la campagne.

Je viens régulièrement dans cette maison maintenant et un jour j’ose lui poser cette question : « compte tenu de l’histoire et des personne qui sont passées dans cette maison, as-tu observé des choses bizarres ? ».

D’une manière assez naturelle, elle me raconte qu’au début de leur installation, la porte du grenier n’arrêtait pas de s’ouvrir, particulièrement la nuit alors qu’elle vérifiait sa fermeture avant de se coucher. Elle montait au grenier pour voir si tout était en ordre, jusqu’au jour où elle a trouvé un objet ancien devant appartenir aux occupants précédants.

Ce phénomène s’est arrêté du jour au lendemain, me dit-elle. Par contre, elle a pris l’habitude de saluer le curé dans les couloirs de l’étage 😊

Heureusement rien de bien « effrayant » !

Le théâtre a servi de lieu de fête du village, et de l’association théâtrale pendant un temps puis les choses se sont organisées autrement après le départ de l’association. C & L sont très investis dans la vie du village.

Mais la vie n’a pas toujours été paisible…. Le décès précipité d’une de leur fille à déstabiliser la famille qui s’était agrandit avec l’arrivée d’un petit garçon.  L quitte son travail et s’engage aux cotés de sa femme pour agrandir leur maison d’accueil.  

Jusqu’au jour où CRAQUE, la famille explose….

Le choix de devoir se séparer de ce lieu unique a été extrêmement douloureux mais salvateur certainement pour tous. Et parce qu’on aime quand les histoires se finissent bien….

Devine qui a eu le coup de cœur pour ce lieu ?

.

.

.

….. UN MAGICIEN, sa femme et ses deux petites filles, comme C & L à leur arrivée, , qui vont à leur tour écrire une nouvelle histoire dans cette maison.

Dis moi, si comme moi, tu es sensible aussi aux histoires de maison et je t’en raconterai d’autres … A bientôt, Abby ma Coach immo

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *