Les signes d’une visite de maison réussie entre particuliers

Tu sais que les 90 premières secondes sont décisives et pourtant tu ne vois pas encore de signaux très clairs sur les visages de tes clients…Pas de panique, ils ont droit d’être sur la réserve. N’oublies pas qu’ils se gardent aussi de te montrer trop d’intérêt surtout s’ils ont l’intention de négocier un peu. Et puis tu sais, il existe aussi différentes typologies de clients. C’est évident que lorsque l’on tombe sur des profils très expressives, c’est du pur bonheur. Quelles sont les questions de tes acheteurs qui peuvent déjà t’alerter de leur intérêt :

  • “Avez vous déjà eu une proposition ?”
  • “Avez vous d’autres visites ?”
  • “Est ce que vous êtes pressés?”
  • “Dans quel délai souhaitez vous partir?” etc…

Ce sont typiquement des questions qui leur permettent de savoir si ils sont seuls sur “le coup” et la rapidité avec laquelle ils doivent réagir. Le plus compliqué à ce moment là, c’est de les inciter à l’action car ne l’oublions pas, tu n’es pas un professionnel de l’immobilier et si je te parle du “Close” tu vas me regarder avec de grands yeux. De plus, si en face de toi, tu as des “primo-accédants” (clients dont c’est le premier achat), cela ne va pas t’aider car ils ne sont que rarement au courant des étapes suivantes.

Abby ma coach immo

Les avantages d’un accompagnement par Abby, ma Coach Immo dans cette étape précise pour t’aider à vendre entre particuliers :

  • Elle te guide pour détecter les signaux que l’on appelle les “feux verts”
  • “Elle te conseille pour accélérer l’engagement de tes acheteurs.
  • Elle te remet un exemple de lettre de proposition d’achat.
  • Elle t’explique de manière pédagogique et avec des mots “simples” les étapes clés de la vente immobilière pour que tu puisses les retranscrire à tes clients “novices”.

Même si le marché est assez favorable aux vendeurs en ce moment, n’oublies pas qu’un acquéreur est précieux et que le dicton “un de perdu, dix de retrouvés” ne s’applique pas forcément sur tous les types de bien.

Si tu veux, on en parle !

Share